Les nuits sont plus fraîches, vous voyez apparaître de la buée sur le vitrage de vos fenêtres. Pas de panique, il ne s’agit pas nécessairement d’une mauvaise installation ou performance de vos fenêtres. Voici quelques raisons pour vous expliquer ce phénomène, très courant à ce temps de l’année.

Qu’est-ce que la condensation?

La condensation se définit par le passage de la vapeur à l’état solide ou liquide. Quand la température de la surface de la vitre est inférieure à celle de l’air humide ambiant, un phénomène de condensation se produit, formant de la buée sur les vitres. Il se passe exactement la même chose sur une bouteille fraîche en pleine chaleur. Autrement dit, même si vous achetez des fenêtres ultras performantes et qu’elles sont installées selon les normes, elles feront quand même de la condensation si les écarts de température sont trop importants. Cette situation survient généralement en automne ou au printemps.

Donc, pas d’inquiétude à avoir?

Rappelez-vous que les nouvelles fenêtres sont plus étanches et performantes que les anciennes. La chaleur et l’humidité qui s’échappaient auparavant peuvent maintenant demeurer confinées à l’intérieur Donc, il n’y a pas lieu de vous inquiéter si vous voyez de la buée sur l’extérieur de vos fenêtres. Au contraire, cela prouve que vos fenêtres sont bien étanches. L’apparition de buée signifie que la chaleur produite dans la maison reste à l’intérieur et ne traverse pas le vitrage.

Voici quelques conseils recommandés par l’APCHQ

L’Association provinciale des constructeurs d’habitation du Québec (APCHQ) rappelle que pour éviter la formation de glace au bas des fenêtres, même si la maison est munie d’un système de ventilation adéquat, quelques trucs peuvent être mis de l’avant.

La condensation s’accentue lorsqu’une barrière empêche le bas de vitrage de recevoir de la chaleur, explique l’APCHQ. Si ce n’est pas fait, mieux vaut ôter les moustiquaires et s’abstenir de fermer toiles et stores pendant la soirée. Limiter la quantité de plantes intérieures permet d’atténuer le problème.

L’APCHQ propose aussi de vérifier si la sécheuse est bien raccordée et d’éviter d’entreposer le bois de chauffage au sous-sol, ce qui ferait monter le niveau d’humidité.

L’APCHQ recommande également d’activer les ventilateurs de la salle de bain ou de la cuisine pendant et après l’utilisation de ces pièces. Les douches plus courtes sont également encouragées.

Nous vous recommandons de lire les trucs et conseils dans le  petit guide élaboré par la Société canadienne d’hypothèques et de logement. 

ESTIMATION GRATUITE: PRENDRE VOTRE RENDEZ-VOUS ICI

    Voir nos promotions                             Plans de financement disponibles